CHARGEMENT

Tapez pour rechercher

Les divers types d’éclairage d’une voiture

Assurance auto

Les divers types d’éclairage d’une voiture

Tabor Trépanier décembre 11, 2018
Share

En matière d’équipements de voiture, les systèmes d’éclairage font partie des incontournables. Ils sont devenus de plus en plus sophistiqués.

Réglementée par la loi du Code de la route, l’utilisation des feux doit être maîtrisée parfaitement par les conducteurs. Parmi les éclairages existants, on peut citer les feux de position, les feux de croisement, les feux de route, le clignotant et les feux avant et arrière de brouillard. Il est à savoir que ces derniers sont facultatifs et sont soumis en fonction de l’équipement de chaque véhicule.Mais d’un point de vue général, on peut dire que l’une des fonctions principales de l’installation électrique d’une voiture est de garantir qu’elle est parfaitement en marche.

Celle-ci concerne particulièrement ses feux et ses projecteurs. Parmi ces éclairages, les phares à acéthylène aux optiques scellées ont connu une remarquable évolution avant d’être remplacés par les phares électriques. Les installations modernes sont ainsi dotées de phares munis d’une optique scellée ainsi que des ampoules à deux filaments. La première est servie comme feux de croisement qui éclairent jusqu’à 30 m. Quant à la seconde, celle-ci est appelée feux de route et permet de bénéficier d’une portée d’éclairage de 100 m.

Points sur les feux de positions d’un véhicule

Outre les phares, une voiture doit comprendre également les feux de position. Lors de l’achat d’un véhicule chez un vendeur professionnel comme le mandataire, l’automobiliste aura le privilège de les vérifier un par un. Ces feux de position comprennent les veilleuses (avant et arrière), les indicateurs de changement de direction, les feux de stop ainsi que les feux de recul. Au cours de l’essayage du véhicule, le conducteur doit savoir que la commande des phares et des feux de direction s’active depuis un même commutateur multifonction.

Pour les feux de stop, ils s’allument grâce à un contacteur manométrique monté sur le circuit hydraulique de freinage de l’automobile. Par contre, les feux de recul sont reliés à un contacteur vissé sur la boîte de vitesses. À titre d’information, la plupart des circuits d’éclairage actuels d’une voiture sont en 12 volts. La puissance de chaque ampoule varie selon leur affectation. Par exemple, les feux de route utilisent des ampoules de 45 W, tandis que les feux de croisement sont de 36 W. Les ampoules réservées pour les stop sont de 15 W, alors que les veilleuses sont de 6 W.

Quelques mots sur les feux de brouillard

Souvent utilisés en tant que complément aux feux de croisement, les feux de brouillard sont indispensables en cas de forte pluie, de chute de neige et surtout, par temps de brouillards. Ce type de feux convient également pour éclairer une route étroite et sinueuse. Le sujet concernant la réglementation des phares est essentiel, particulièrement en cas de mauvais temps. Appelés également phare antibrouillard, les feux de brouillard font partie intégrante des éléments de visibilité utilisés en cas d’importante dégradation de la vue du conducteur. À vrai dire, ils doivent être allumés lors de l’abaissement de l’acuité visuelle causé par les problèmes d’intempéries. En général, les feux de brouillard sont au nombre de deux à l’avant, de couleur jaune ou blanche, et rouge à l’arrière.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *